Bonsoir!!

Si vous ne savez pas ce qu'est un râpé, il y a de la lecture ici mais en gros ce qu'il faut retenir, c'est que c'est un beignet frit de pommes de terre râpées (bin oui) qui nous vient de Lorraine. 

Ca c'est pour le côté terroir. Et pour mettre un peu de printemps dans ce plat végétalien que je raffole, j'ai décidé de mettre un peu de mauvaises herbes 'orties.

L'ortie est un concentré de bonnes choses même des protéines, elle est idéal en détox aussi et au sortir de l'hiver, elle aide à relancer la machine.

Allez je vous emmène du coté de Nancy? Ok alors let's go!!

Râpés aux ortiesingrédients pour 2:

  • 350g de pommes de terre farineuse
  • 50 g d'orties fraîches
  • 5 c à soupe de farine complète
  • 10 brins de persil
  • 1 c à café de paprika
  • sel, poivre
  • huile d'olive

Lavez soigneusement vos orties. Faites-les blanchir 5 minutes dans une eau bouillante. Egouttez-les en conservant l'eau de cuisson qui vous fera en plus une délicieuse tisane ;-). Ciselez-les finement ainsi que le persil.

Râpez vos pommes de terre avec une râpe à gros trous. Placez-les dans un saladier et mélangez-les avec le paprika et la farine. Pour faire plus simple, mélangez à la main. Assaisonnez et ajoutez vos herbes. Remuez pour bien les disperser.

Dans une poêle huilée assez généreusement et bien chaude, déposez des tas de votre préparation en les étalant pour obtenir une sorte de galette pas trop épaisse. Faites cuire jusqu'à ce que ça commence à bien dorer avant de retourner les râpés et de colorer les autres faces. Au fur et à mesure qu'ils sont cuits, disposez-les sur du papier sopalin pour retirer l'excès de gras. 

Servez chaud avec normalement de la salade verte... mais j'en avais plus, je ne suis pas une bonne Lorraine haha. Bon ap'!

Râpés aux ortiesJuste un petit conseil tellement évident mais qu'il est toujours préférable de donner, ramassez vos orties loin de toutes traces de circulation...

Et en fait non, j'ai aussi un deuxième conseil! N'attendez pas une journée de plus pour goûter ce plat vegan qui sent bon mon enfance ;-).